Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

mercredi 17 juin 2015

L'armée de l'air investit dans le futur

Elle a resserré son partenariat avec l'éducation nationale cet après-midi, autour du brevet d'initiation
aéronautique (BIA), et annoncé ce matin la création d'un centre de guerre aérienne (AWC pour les branchés) au 1er septembre prochain devant permettre aux aviateurs de garder leur réactivité dans un monde de plus en plus imprévisible.

Cet AWC a été présenté il y a deux mois au chef d'état-major des armées (CEMA) lors d'une visite à Mont-de-Marsan. Il reprend la vocation du CEAM historique créé en 1933, pour en faire un centre d'expertise aérienne militaire de 700 aviateurs, dont certains travaillant au profit de l'interarmées (en matière de guerre électornique notamment).
Il doit permettre de mener les études exploratoires et les expérimentations,  mieux faire remonter les retours d'expérience, d'appuyer les forces opérationnelles, mais aussi d'identifier de nouvelles solutions technico-opérationnelles, comme le CEAM l'a fait avec des outils connectés à bord du Mirage 2000D puis du Rafale. Ces OCAD ont permis de compresser notablement les temps d'appui aux forces au sol, selon le général Richard Reboul, chef du CEAM.
Pour cette source, l'AWC ne produit aucune forme de concurrence avec le travail mené par ailleurs par la DGA dans la conduite des programmes.
Le général Richard Reboul, ce matin, au Bourget. L'AWC est déjà un sujet ancien, monté en puissance ces 12 derniers mois (Photo JMT)

Cet AWC aura un référent dans chaque escadron, à terme, et pourra aussi s'ouvrir aux marins du ciel qui viennent d'en faire la demande, ou d'industriels embeddés. La formation de ces référents est réalisée lors de stages comprenant 12 élèves disposant déjà d'une solide expérience préalable. Dans le premier, qui s'achève dans quelques jours, on trouve un commando du CPA10, des pilotes de chasse, du transport, un spécialiste de la défense sol-air, etc.
Cet après-midi, l'armée de l'air a aussi dévoilé un nouveau volet de son action vers la jeunesse, déjà incarnée dans un plan spécifique. Un protocole dédié a été signé avec l'éducation nationale, en présence de titulaires du brevet d'initiation aéronautique, un des tremplins disponibles pour les jeunes souhaitant progresser dans leur connaissance du ciel.
Signe que la priorité donnée par l'armée de l'air à cette thématique de la jeunesse et de l'égalité des chances, le général Denis Mercier et son successeur, le général André Lanata, étaient présents, ainsi que des représentants du monde aéronautique.
Une demi-douzaine de généraux dont l'actuel et le futur CEMAA, ainsi que des hauts fonctionnaires de l'éducation nationale et une sénatrice étaient présents cet après-midi pour renforcer la portée du BIA, avec quatre brevetés.
Arnaud (16 ans), un des initiés à l'aéronautique, souhaite présenter le concours de l'école de l'air.