Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

lundi 9 mars 2020

Les Alpins, comme en 40

Un GTIA de la 27e BIM, formé autour de deux compagnies du 27e BCA est déployé depuis
quelques jours près de Bardufoss (Norvège). Il participe à l'exercice OTAN Cold Response.
La présence des chasseurs du Colonel Ivan Morel est un vrai signal, pour l'armée de terre comme pour l'OTAN. Les Alpins n'étaient pas revenus depuis... 2014 ! La faute, notamment à Sentinelle, qui a saigné la préparation opérationnelle et l'aguerissement depuis des années, comme ce blog le signalait à l'époque. Or la haute intensité est plus que jamais d'actualité, comme le prochain plan stratégique du CEMAT le rappellera dans trois semaines, le 2 avril. Et il faut s'y préparer avec des moyens.
Le rôle attribué au GTIA Français (400 Alpins), dans la manoeuvre globale de l'OTAN, est celui d'un bataillon... de choc, qui va saisir les points clés, comme le "fit le Bataillon de Choc dans la bataille de Toulon en août 1944" rappelle le colonel Morel.
Les Anglo-saxons présents dans Cold Response le sont depuis des mois, les Alpins sont arrivés la semaine dernière, se retrouvant dans des températures hostiles qui sont, pour les personnels du 27, des températures vivables, pour autant de porter les bons équipements de protection (vêtements polaires, surbottes, etc). Arrivés par VAM de l'escadron Estérel, les Alpins se sont intégrés en quelques jours, se motorisant sur les Bv206 de l'armée norvégienne.
La nuit, il fait -20°C. Les chasseurs dorment en tente, la chaleur entretenue par des pôeles qui peuvent être déplacés en pulka s'il le faut... "Nous sommes capables de nous déployer dans une coalition par moins 20" résume le commandant du 27. A 60° de Bardufoss, d'autres Alpins, les GCM, une quarantaine, poursuivent le combat contre les GAT. Il y a quelques semaines, les GCM du bataillon en étaient encore, et ont remplacé leurs camarades du 4e Chasseurs tombés au combat au novembre.
Aujourd'hui, les Alpins commémoreront avec l'équipe de la frégate La Motte Piquet (1), à quai, l'engagement, et pour certains, le sacrifice de leurs anciens, en 1940, dans la bataille de Narvik.
La 13e DBLE est attendu dans quelques semaines pour la cérémonie internationale.

Mes infops et photos sur le twitter @defense137.

(1) Parmi les bâtiments et pachas de l'époque, certains noms ont traversé l'histoire. Le croiseur Emile Bertin était commandé par le CV Robert Battet, le Bison, coulé (128 morts), par le commandant de vaisseau Jean Bouan, le Tartu, par le CV Jacques Chomel de Jarnieu, le Chevalier Paul du capitaine de frégate Bonnot, le Maillé-Brézé du CF Henry Glotin...