Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

dimanche 28 octobre 2018

Avant Furtifs, après The Unit et Act of Valor

Après The Unit et avant Furtifs, voici Seal Team, une fiction diffusée depuis vendredi sur M6 sur la
célèbre unité de la marine américaine. Les recettes sont un peu les mêmes que dans The Unit, montrer les commandos de la Navy dans leur vie privée, avec leurs fractures -le premier épisode commence dans le registre psy- et évidemment, dans leurs missions aux quatre coins de la planète.
Les femmes, il y a en d'ailleurs beaucoup dans cette série : les épouses, les ex-épouses, les futures épouses, mais aussi et surtout, des agents de la CIA et des militaires des forces spéciales, un pourcentage qui excède sans doute la réalité.
Le plan de marche est plutôt vache pour le télespectateur américain, avec des pays qu'une partie ne sauraient pas situer précisément sur une carte. Mais cela fonctionne, globalement, avec des scénarios pas trop difficile à comprendre (loin de la réalité des opérations), des personnalités pas très complexes non plus, et sans vraiment trop de rebondissements pour ce qu'en montrent les trois premiers épisodes.
La série traite des soucis du moment, avec le terrorisme islamique, les armes chimiques de Syrie et la piraterie en Asie. L'équipement est à peu près fidèle.
Le scénariste a un peu pris feu dans l'épisode 2, avec quelques dialogues à l'emporte-pièce :"un baril de sarin pourrait éradiquer tous les habitants de cette planète", "on va sauter 3000 m au dessus du mont Everest (déjà 8848 m, rappelons-le), "Tu crois pas que si on est devenu SEAL, c'est pour devenir Chuck Norris ?"
David Boreanaz, également producteur, n'est pas forcément très convaincant dans le rôle principal, par contre, plusieurs seconds rôles semblent plus habités.
La série n'est pas recommandée aux moins de dix ans, sans doute un prescription minimaliste puisque évidemment, les commandos dessoudent à un bon rythme (particulièrement dans le 3e opus). Mais nettement moins qu'un ado de 2018 ne le fait dans cinq minutes de call of duty.
Il est néanmoins vraisemblable que tourné parfois à la go-pro et souvent sous lumière verte, ce Seal Team sera un peu pour les futurs commandos ce que furent en leur temps pour les fans d'aviation Tanguy ou Laverdure, ou le très mythique Têtes brûlées : efficace.
La meilleure réalisation sur les SEAL qu'on puisse recommander restant l'excellentissime Act of Valors, dans laquelle les SEAL se sont filmés eux-mêmes. (un teaser ici)

Mes infops et photos sur le twitter @defense137.