Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

jeudi 20 septembre 2012

Le dialogue social à la peine

Le ministère s'est attaché ce matin à qualifier de succès son opération de communication interne sur le Livre Blanc, lancée avec la mise en ligne d'un forum sur l'intradef. Mais seulement 18.000 visites ont été enregistrées depuis le 7 septembre pour 512 participations directes et 109 contributions. C'est donc très peu de curieux comme je le signalais dès samedi, si l'on considère à la fois le nombre de ressortissants du ministère de la défense (tous ne sont pas en opérations ou en entraînement en ce moment...), le nombre de postes pour se connecter et le fait que plusieurs piqûres de rappels ont été effectuées en quelques jours sur les intranets, mais aussi par le commandement.
Le n°2 de la DICOD a expliqué que la communication sur l'existence de cet intradef va être encore "amplifiée" dans les médias internes du ministère, ce qui démontre, si besoin était, que la base n'adhère pas du tout au procédé (1).
Selon les explications livrées ce matin, ces rares contributions sont ensuite fichées pour transmission à la commission du livre blanc, qui n'en voit donc qu'une forme euphémisée. Selon nos propres sources, des contractuels ont été recrutés par le cabinet pour effectuer ce travail de fichage.
Il eut été sans doute plus heureux, et réalisable, vu le faible nombre de contributions, que les membres de la commission puissent avoir directement accès à la matière brute, voire puissent directement débattre avec les ressortissants du ministère. Mais cette hypothèse démocratique ne semble pas avoir été prévue. Les militaires de l'armée de terre et les députés semblent avoir pourtant goûté le dialogue direct instauré mardi à Carpiagne.
Symptomatique de ce malaise grandissant dans l'interne, une épouse de militaire en pointe dans le combat pour le paiement des soldes a été discrètement et longuement reçue, hier après-midi, au ministère, par Jacques Feytis, le DRH-MD. L'intéressée s'en explique sur un compte Facebook ouvert à l'époque, et qui signale la persistance de problèmes dans le paiement des soldes.
Ce blog a révélé cette semaine que la fiabilisation du paiement des soldes faisait précisément partie des dossiers prioritaires confiés par le ministre à son contrôle général des armées. Parmi les constats les plus évidents du moment, la difficulté incompréhensible à faire remonter les situations réelles du terrain vers la capitale, un comble à l'heure de la numérisation. La mise en place d'un numéro vert et la constitution d'un commando de commissaires pourrait permettre de pallier les différents freins à la remontée d'infos.
Sur un autre front -syndical-, le scepticisme semble être de mise. Un syndicat, la CFDT Défense, qu'on ne peut pas classer facilement à droite, s'est ému il y a peu de ne pas être mieux associée aux réflexions actuelles sur le futur format des armées, tout en s'inquiétant de l'évolution du ministère. Au sein du ministère, beaucoup semblent redouter une RGPP bis qui laisserait encore du monde sur le bord de la route.
Légende urbaine -ou pas, c'est de toute façon invérifiable-, ces doutes auraient contaminé jusqu'à l'intraterre, dans lequel est brièvement apparu, en début de semaine, un message revendicatif évoquant le gel des tableaux d'avancement. Rapidement effacé, toujours selon la légende.

(1) Et que ces médias sont donc bien des médias internes de pure communication : ils n'ont donc rien à faire dans les rayonnages des kiosques avec un code barre sur leur couverture.