Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

jeudi 20 juillet 2017

C'est la première division

Traditionnellement sujet relativement consensuel entre la majorité présidentielle et l'opposition, la
défense est devenue ces derniers jours source de division. Y compris jusqu'au sein même du parti présidentiel. Le propre président de la commission de la défense, Jean-Jacques Bridey, a pris ainsi ces dernières heures une dimension nouvelle. Même s'il n'a pu empêcher le CEMA de démissionner, ou fait changer le gouvernement d'avis.

Les réactions à la crise des 850 MEUR et à la démission du général de Villiers l'illustrent bien, le sujet a ratissé bien au-delà des politiques intéressés traditionnellement à la thématique (jusque parmi les troupes de Jean-Luc Melenchon). Et le dialogue se durcit entre le gouvernement et l'opposition parlementaire, comme l'illustrent les questions posées cet après-midi par les sénateurs (LR) Dominique de Legge et Cédric Perrin, auxquels ont répond Geneviève Darrieussecq et le Premier Ministre en personne. Mais les sénateurs estiment ne pas avoir obtenu d'éléments convaincants.
La commission des finances de l'assemblée nationale vient de reconduire son rapporteur spécial, François Cornut-Gentille, qui a donné quelques maux de tête aux précédentes équipes ministérielles, et mis en évidence des gestions parfois exotiques. 
Que reste-t-il à l'opposition, qui n'a pas beaucoup de moyens pour faire changer d'avis au gouvernement ? Au sénat, à majorité de droite, il est possible d'aller rendre visite à Bercy, et procéder à un contrôle sur pièces. Le genre de débarquement qui avait eu lieu dans la précédente législature, et qui figurait dans les motifs d'énervement de la rive droite. Il est toujours aussi possible de mettre en difficulté le gouvernement lors du vote du budget. Mais on le sait, c'est l'assemblée nationale, où la majorité présidentielle est nette, qui aura le dernier mot.
Le gouvernement ayant fixé le cap des économies, il y a non plus peu de probabilité pour qu'il revienne sur le volume fixé pour la défense. Sauf à évidemment, et sans perdre la face, trouver subitement des ressources exceptionnelles de dernières minute : ventes immobilières, ou matériel de seconde main. Les Mirage F1 n'apporteront que quelques dizaines de millions d'euros, il faudrait presque revendre une FREMM (500 MEUR pièce) avec un chèque comptant pour redonner un peu de couleurs au budget 2017.

Mes infops et photos sur le twitter @defense137.