Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

dimanche 30 juillet 2017

Ca envoie du bois sur le Facebook de l'EMA

Ils ont beaucoup misé sur les médias sociaux ces dernières années : les états-majors vont peut-être
devoir investir dans la RH pour modérer les commentaires de leurs sites Facebook et de leurs comptes Twitter. Un problème insoluble, puisqu'il faudrait employer des community mangers 24 heures sur 24 si bien qu'au final il va peut-être falloir tout simplement réfléchir à cet étalage numérique. Car un pic dans cette lutte -inégale- des services de com' contre le flot des pas contents -les sans voix aurait-on dit à une époque- a été atteint après la démission du général De Villiers, et la visite, le lendemain, du chef des armées à Istres.

Depuis que ces médias sociaux siglés kaki ont pris du badin (Mali) pour contrebalancer l'importance prise par les blogs, peu de cas concrets s'étaient présentés en matière de canalisation des internautes. Louvois en avait certes pris pour son grade, mais tout le monde était d'accord, désormais, sur son non-fonctionnement. Ce défouloir numérique arrangeait finalement tout le monde.
Mais la démission-surprise du CEMA, les sorties à répétition du porte-parole du gouvernement ont libéré la parole dans un sens inattendu, et même le chef des armées en a pris pour son grade (le Facebook du ministère lui a évité en partie ces soucis... en ne traitant pas le départ du général de Villiers). Encore ce dimanche, dans les commentaires du post de présentation du général François Lecointre présenté sur le FB de l'EMA, un internaute parle d'un "minable" pour évoquer le chef des armées, Christophe Castaner est ramené au qualificatif de "sbir". Le nouveau CEMA est lui traité "d'opportuniste" par un autre facebookien, un autre revient sur sa carrière au Rwanda. Bref, comme au café du commerce, mais dans un Facebook siglé avec les armes de l'EMA.
C'est sur ce compte Facebook que la vidéo du départ qui a dû faire serrer quelques dents a été partagée, à ce jour, 38504 fois, et vue 1,7 millions, suscitant 2243 commentaires. C'est sans aucun doute la matière la plus populaire de ce site depuis qu'il existe -la plus commentée aussi-, et qui fera sans doute dire, un peu penauds, à ses défenseurs, que les médias sociaux permettent d'être plus visibles. Une mission réussie, trop donc pour certains !
Mais cette communication directe et sans contrôle sur le contenu et on le voit, pas vraiment sur les commentaires, va-t-il vraiment survivre à l'épisode de reprise en main lancé début juillet comme ce blog l'a déjà évoqué ? Ou, finalement, n'est-ce pas un thermomètre bien pratique, d'autant plus qu'une bonne partie de commentateurs le font sous leur propre nom, ou ne sont pas très difficiles à retrouver ?

Mes infops et photos sur le twitter @defense137.