Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

samedi 10 janvier 2015

Le renforcement de Vigipirate à mi-course

Le niveau du plan Vigipirate passe de 1150 aujourd'hui à 1.350 demain, rien que sur Paris, selon un
décompte de l'EMA. Et le niveau final des prévisions actuelles est fixé à 2.500, pour un volume d'environ 35 unités élémentaires (à 60-80 militaires chacune selon les cas) : les autorités ne communiquent pas, pour l'instant, sur ce niveau ultime. Le double doit pouvoir être atteint en cas de besoin.
Demain, ce sont 1900 militaires qui seront engagés dans toute la France, assure néanmoins l'EMA.
Les UE du premier socle de 450 militaires présent avant la relève de mercredi étaient fournis par la BTAC (28e RT notamment), le 21e RIMa et l'armée de l'air (sur Orly).
Dès mercredi des renforcements étaient fournis par les 21e RIMa (quatre groupes), 41e RT, 48e RT. Le 1er RCP (une UE à PAris, une à Marseille) et le 8e RPIMa ont aussi contribué dans la foulée, et depuis, le plan marche à coups de renforcements de 200 à 250 pax tous les jours.
Encore hier sont arrivés des UE du 132e BCAT, 126e RI, 68e RAA, 1er RIMa.
320 personnels en renfort selon l'Intérieur (+250 selon l'EMA) doivent rallier aujourd'hui pour être opérationnels demain, a annoncé Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur (1). Mais les annonces diffèrent entre la Défense et l'Intérieur, rendant encore un peu plus compliquée la compréhension de la manoeuvre. Les régiments concernés sont, selon l'EMA, les 40e RA, 16e BC, RMT, 13e RG.
Les difficultés à trouver ces personnels dans une réactivité plus forte présentent au moins un avantage : celui d'éveiller les esprits non acculturés aux questions de défense -et c'est le cas de l'essentiel du personnel politique français- et notamment aux conséquences des réductions de personnel effectuées à la serpe depuis 2008.
Car si officiellement l'armée de terre doit pouvoir engager 10.000 homes pour des opérations intérieures, on mesure bien qu'avec le niveau déployé aujourd'hui en opérations extérieures, et les moyens prépositionnés (et dans les deux cas leurs relèves), on toucherait très vite aux limites du modèle, si cette crise perdure (et c'est parti pour).
Bref, à la Défense on risque assez vite de redécouvrir les mérites de militaires pas toujours valorisés : les réservistes. Un rappel, en passant, les réservistes, comme les militaires d'active doivent recevoir une rémunération pour leur travail, et pas des mois après leurs jours...

(1) Jean-Yves Le Drian a quant à lui adapté son agenda. Il ne sera pas, ainsi, comme prévu lundi à Pau, au 4e RHFS.