Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

samedi 26 mai 2018

Le RSMA-NC va ouvrir une troisième compagnie

Le RSMA de Nouvelle-Calédonie va obtenir une troisième compagnie comme l’a annoncé le
Premier Ministre, le 5 décembre. Il est implanté déjà deux sites à Koumac et Koné, et 600 stagiaires le fréquentent chaque année. La ministre Brigitte Girardin est déjà venue trois fois dans l'île en un an et il lui appartiendra de choisir le site d'implantation.
Cette 3e compagnie ne verra pas le jour avant 2022, si elle est logée dans des locaux à bâtir ex nihilo, explique l'actuel chef de corps, le colonel Christian de Villers, qui doit bientôt rejoindre le SMA à Paris comme directeur des opérations. Si les bâtiments existent, la formation pourrait commencer dès 2020. Plusieurs options existent, en matière de bâtiments, mais aussi de sites. Sur Bourrail (2h30 par route de Nouméa), le gouvernement de Nouvelle-Calédonie pourrait céder un établissement de promotion professionnelle peu utilisé.
Mais une implantation à Dumbéa, en banlieue de Nouméa pourrait s'avérer plus judicieuse car plus proche des bassins de population. Il faudra sans doute "deux à trois filières différentes" dans cette troisième compagnie. 
Le COMSUP, le général Thierry Marchand applaudit à ce "mécanisme intégrateur" qui fournit aussi, plus qu'ailleurs, des candidats pour l'armée de terre, ce qui n'est pas la vocation initiale du SMA. Autre spécificité du RSMA-NC, les femmes y représentent 42 à 45%, car c'est pour elle une façon de s'affranchir de la famille, du système tribal.
Déjà 18 formations sont enseignées au RSMA-NC dans l’agriculture (élevage, maraîchage, abattage), la sécurité, l’industrie, le BTP, la mécanique, auxiliaire d’autonomie.
Le chef de corps revendique un taux de placement de 80% mais le taux peut, potentiellement se réduire à l'approche des scrutins de 2018 (référendum du 4 novembre) mais aussi de 2019 (élections provinciales) générateurs d'incertitude pour les entrepreneurs qui assurent, in fine, le succès du RSMA par... les embauches.
Or les entrepreneurs rencontrés pendant mon reportage en Nouvelle-Calédonie ne débordent pas d'optimisme. Si la visite d'Emmanuel Macron a généré une ambiance plutôt euphorique dans toutes les communautés et tempéré certaines inquiétudes sur le référendum (qui serait gagné à 70% contre l'indépendance), elle n'a pas débordé encore sur l'activité économique.
90% des volontaires du RSMA-NC sont des mélanésiens, sélectionnés avec pôle Emploi, les mairies, les provinces, et des... campagnes de publicité. Les candidats subissent une visite médicale trois mois avant l’intégration, qui génère en moyenne 90% d’attrition, sur des problèmes d’addiction (cannabis essentiellement, une des plaies de l'île avec l'alcool), dentaires ou de surpoids. Les jeunes le prennent en considération, puisque sur l’intégration finale, il n’y a plus que 10% d’inaptes. Ensuite, le premier mois, ils font leur intégration militaire initiale, avant de commencer leur formation professionnelle, qui durera 6 à 12 mois selon les cursus. Certains prennent goût à la vie militaire et s’engagent, soit une quarantaine en 2017.
A l'entrée au recrutement, 42% des stagiaires sont analphabètes, et le RSMA permet de recaler les compteurs dans ce domaine aussi, tout en apportant une qualification reconnue, car traditionnellement, les patrons se méfient aussi des diplômes en nouvelle-Calédonie, "celui du RSMA est très bien reconnu" constate le chef de corps.
Le RSMA-NC emploie 110 cadres métropolitains, plus 124 volontaires techniciens de recrutement local qui peuvent rester un à quatre ans, et 476 volontaires stagiaires. Un des difficultés du marché de l’emploi ici (comme en métropole) réside dans la première expérience, le RSMA-NC peut aussi la leur donner. Ces volontaires sont employés pour le secrétariat, la logistique…
Le colonel de Villers, qui découvrait le système SMA va y rester puisque c’est le prochain directeur des opérations du SMA à Paris.

Mes infops et photos sur le twitter @defense137