Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

jeudi 3 novembre 2011

Ere 2, D2

La DICOD est chargée d'organiser le point presse de la défense, chaque jeudi, et constitue la tête de ligne de la communication de défense. A ce titre, c'est elle qui commande les nombreux sondages qui ont passionné la Cour des Comptes. (crédit : Jean-Marc Tanguy) .

suite et fin (temporaire) de notre périple dans la communication de défense

Est-ce l'effet du haro de la Cour des Comptes sur les dépenses de com' du ministère, du défaut de successeur regroupant toutes les qualités. Ou d'un Balardgone de la com' qui déboule plus tôt que prévu ? Nul ne le sait, mais les faits sont là, depuis que Laurent Tesseire, alias D1, a été nommé directeur de cabinet du ministère de la Défense, personne n'a repris son fauteuil de délégué à l'information et à la communication de défense (DICOD). Et c'est son adjoint, un général de division, alias D2, qui officie désormais chaque jeudi au point presse du ministère de la défense (1).
La nature ayant horreur du vide, plusieurs candidats, et pas des moindres, ont fait savoir leur intérêt pour le poste. Mais la liste s'est vite élaguée : le nouveau dircab étant le principal interlocuteur du DICOD, il  a forcément un oeil sur la short list des ou de la candidate, qui doit allier capacité à gérer une filière, un service, et en plus, à communiquer rituellement, chaque jeudi (de moins en moins d'adeptes, toutefois).
Une certitude, une, les chances de féminiser le poste semblent actuellement réduites à néant. Et il n'y aura pas non plus de deuxième général dans cette aile restaurée de l'école militaire : la haute hiérarchie militaire a  fait savoir, juste à temps, qu'il était hors de question d'immobiliser un officier général de plus à la DICOD. Ce qui a évité à certains de sortir du bois.
Comment, dès lors, se conformer aux statuts de la DICOD, écrits en 1997, qui prévoient un tandem civilo-militaire (sans préciser l'ordre protocolaire) : depuis quelques semaines, on frise donc la crise constitutionnelle.
Et dans quelques mois, peut-être plus. Certains militent donc pour un statu quo de transition, le temps d'y voir plus clair sur les issues électorales, mais aussi, organiques.
Car comme cette longue série de papiers consacrés à la communication de défense vous l'a expliqué (1), les rapports sont souvent complexes entre les différents acteurs de la sphère. Comme à la bourse, certains misent sur une baisse de la part de la communication opérationnelle, qui était au centre du système, ces dernières années, du fait d'une activité opérationnelle riche. Cette projection à la baisse renforcerait alors la DICOD -entendre, qu'il ne faut donc pas jeter trop vite avec l'eau du bain-.
Une chose est certaine : une fois les potions amères de nouvelles réductions budgétaires sur la table, il faudra vraisemblablement les boire.

(1) ce dernier a battu aujourd'hui son record de brièveté.
(2) En tout état de cause, ces échevaux inextricables passionnent de plus en plus de monde : la cour des comptes, les députés, et, il ne faut pas l'exclure, à l'intérieur du ministère-même.