Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

mercredi 18 janvier 2017

La liste des ambassadeurs se précise

La PAF ira bien aux Etats-Unis, comme l’a confirmé le CEMAA ce soir, avec un point d’orgue
prévu le 6 avril. Le programme définitif devrait être divulgué fin février par l’armée de l’air, ce qui laisse donc sous-entendre que la patrouille nationale ne franchira pas l’Atlantique d’ici là.
Pour le reste, plusieurs hypothèses sont encore ouvertes et peuvent encore se décanter d’ici la fin de ce mois, date à laquelle le CEMAA devra figer le paysage des présentateurs, et leur programme. Comme écrit dans RAIDS AVIATION et sur ce blog, il y aura bien une patrouille tactique sur Mirage 2000D, succédant aux Ramex Delta. Reste à voir qui, chez les muds, a du temps libre pour cela (un escadron de chasse, un escadron de transformation), et quel volume consacré aux entraînements, et pour quels rendez-vous dans le ciel.
Le Mirage 2000D sera le dernier de la ligne Mirage 2000 à rester en service, et le système 2000D (PN, mécanos, pétafs, et spécialistes rens) a abattu un travail monstrueux, depuis le Kosovo, avec quasiment aucune année sans déploiement (peu d'unités au ministère de la défense peuvent se prévaloir d'une telle suractivité). Son bilan à Chammal est aussi incomparable, malgré les limites intrinsèques de l’avion. L’accès à la présentation est donc le résultat de tous ces facteurs.
Rangé au placard il y a quelques années pour des raisons d’économies (sans doute mal placées), le Solo Display (assuré à l’époque par Cazaux et Tours) pourrait aussi reprendre du service, et il n’est même pas exclu que des présentations Alpha (à un avion) basiques fournies par les escadrons sortent de la casquette. L’idée étant de rappeler que l’armée de l’air « opérationnelle » a encore aussi d’autres types d’appareils pour des missions de protection du ciel et pour les opex. Dans ce scénario, Mirage 2000C et 2000-5F pourraient donc aussi montrer leurs deltas sur une présentation réduite à l’essentiel, ne nécessitant pas un entraînement particulier pour le « présentateur » (l’avion étant montré dans sa réalité quotidienne, et dans cette réalité, il est rarement confié à des inconscients...), mais tout au plus, une validation par le directeur des vols du meeting, et une prise en main dans le volume de vol local.
Ces bruits de M53 et de Larzac n'auront pas un impact budgétaire ou sur le MCO -ils sont taillés précisément pour cela-, mais permettront de mieux incarner les besoins de recrutement car ces derniers restent très soutenus.
En 2017, l'armée de l'air recrutera encore 2990 hommes et femmes : 1140 MTA (dont 50% dans la filière sécurité-protection : fusiliers, pompiers, commandos parachutistes), 1220 sous-officiers (dont 70% dans les filières techniques de mécanique, d'informatique et de réseaux/télécoms), 280 officiers (dont 60 navigants sous contrat et 60 directs, dont une partie iront dans les cockpits), 200 élèves techniciens (apprentis CAP Aéro ou Bac) et 150 volontaires.

Mes infops et photos sur le twitter @defense137.