Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

mercredi 30 novembre 2011

Décembre sera le mois des soldes

Comme souvent, j'ai été en dessous de la vérité en évoquant le 17 novembre puis encore hier les soucis matériels générés par Louvois : la littérature administrative et le volume d'anecdotes s'amoncelle, malgré la consigne (et pour certains, les menaces) de sanctions en cas d'évocation de ce douloureux sujet à l'extérieur du régiment (1).
Certains militaires affirment avoir été payés avec un bulletin de solde de quelques centimes voire zéro euro pour un mois de travail, d'autres, comme je l'écrivais hier, n'ont reçu des soldes très partielles, alors que novembre est traditionnellement un mois où l'on paie beaucoup de charges extraordinaires. Les personnels de l'ALAT, qui achèvent une année d'activités exceptionnelles comprennent mal cette distorsion : suractivité d'un côté (et pour certains, elle dure depuis plusieurs mois d'affilée), et non-fonctionnement d'un système administratif sensé apporter le progrès.
Car le système paie sur la base des fiches RH, précision qui rajoute encore à l'absurde quand on voit le résultat en centimes d'euros.
Quoiqu'il n'y ait sans doute évidemment aucun lien, plusieurs militaires ont le ressenti d'être la variable d'ajustement budgétaire : à la fin d'une année un peu difficile, qu'on se fasse des économies faciles sur leur solde, en partant du principe qu'un militaire ne se plaint pas...
Le résultat de ces différentes distorsions n'a pas tardé, avec la clé, des refus d'exécuter des ordres, selon des témoignages convergents. Un ancien avoue n'avoir jamais vu ça. Des comportements facilités, il est vrai, par la situation à nouveau vacillante de la disponibilité, au terme de l'année de sur-engagements en question.
Dans un échantillon représentatif d'un régiment, un peu plus de la moitié des personnels concernés a connu des bugs allant jusqu'à 400 euros de pertes de solde. 20% a connu de franches distorsions (solde de base partielle, solde à l'air payée). Et à peu près autant n'auraient rien du tout reçu.
Un souci n'allant jamais seul, les militaires en postes à l'étranger sont eux aussi concernés par ces bugs : on imagine l'image produite dans les pays où ils travaillent...

(1) des menaces qui n'ont aucun sens : il faut au minimum évoquer ces douloureux problèmes avec son banquier... Les premiers agios viennent d'être facturés par ces même banquiers !

Vous pouvez continuer à me faire parvenir vos témoignages sur mon mail tanguy_press  @ yahoo.fr (enlever les espaces avant et après le @)