Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

jeudi 4 mai 2017

La succession de JYLD... mais pas que (suite)

Pour l'instant, ni Emmanel Macron (qui ne communique pas sur les membres de son futur
gouvernement) ni Jean-Yves Le Drian (réserve oblige) ne laissent filtrer la moindre info sur le titulaire du ministère de la Défense, une fois passé la transition électorale lancée. Emmanuel Macron a toujours évoqué un "gouvernement réduit" à 15 membres, donc sans secrétaire d'état aux anciens combattants, période brève, évidemment, qui durera jusqu'aux élections parlementaires. Ces dernières peuvent amener un résultat imprévu, avec de très nombreuses triangulaires et quadrangulaires, amenant à une recomposition importante de la commissions de la Défense à l'assemblée, qui ne regorge déjà pas de beaucoup d'aficionados.
Le Sénat a déjà perdu Daniel Reiner, qui ne se représente pas, tout comme, à l'assemblée, Yves Fromion. Le Varois Philippe Vitel sait qu'il est menacé sur sa droite, à Toulon. D'autres rapporteurs récurrents pourraient eux choisir leur mandat local.
A Brienne, plusieurs scénarios possibles, par-delà le cas déjà évoqué ici : que JYLD se succède un nouvelle fois à lui-même (au moins jusqu'à terminaison des législatives). En cas de victoires, le nouveau président pourrait aussi s'attacher un ministre d'ouverture, comme Nicolas Sarkozy l'avait fait en donnant à Hervé Morin (un centriste) son bâton de maréchal. Dans le flot constant de rumeurs on peut distinguer un nom, celui de François Bayrou (qui a quelques enceintes défense par très loin de sa terre d'élection...). Mais EM pourrait tout autant privilégier son propre camp, comme le rédacteur de son programme défense, Jean-Jacques Bridey ou un non-politique averti.
L'équipe défense du candidat se réunirait ce soir, à ceux qui savent où la réunion se tient d'observer si une fumée sort de la cheminée. Pour autant que ce soit le soir pour.
La droite croit aussi, de son côté, à ses chances de retrouver le coeur des Français. Plus de monde se bouscule déjà dans cette hypothèse, avec des niveaux de connaissance variés du domaine défense : Jean-Français Lamour a bûché, François Cornut-Gentille livre une guerilla de chiffres, NKM a l'antériorité et son résultat à la primaire pour elle (mais son sexe, sa jeunesse, et son caractère militent contre elle). Sans oublier Xavier Bertrand et Hervé Gaymard, que les connaisseurs de la politique mieux informés que moi disent intéressés par le maroquin. C'est, évidemment, sans compter sur d'autres vocations qui peuvent encore, à tout moment se déclarer dans cette campagne définitivement atypique et imprévisible.

Mes infops et photos sur le twitter @defense137.