Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

lundi 23 octobre 2017

Toujours dur dur de communiquer au mindef (billet d'humeur)

C'est lundi et une fois n'est pas coutume, le mindef n'a toujours pas diffusé son agenda, contrairement
à tous les autres ministères régaliens qui le font dès le weekend. Comme l'Elysée et Matignon. En découvrant tardivement l'actualité planifiée souvent depuis des semaines, il est d'autant plus difficile à la presse de couvrir l'actualité ministérielle (on n'imagine évidemment pas que ce soit le but recherché).
Ceci n'est pas le résultat d'un manque de moyens, c'est connu, la défense reste le ministère le plus pourvu en moyens (humains et budgétaires), un état de fait qui intéresse actuellement jusqu'au service interministériel du gouvernement (SIG), rattaché à Edouard Philippe. Il est en charge de la coordination de l'action des ministère, mais aussi, de garder un oeil sur la façon dont les euros sont dépensés. Les auditeurs ont du travail, et la presse se tient prête à lui parler des résultats.
En arrivant à son poste, Florence Parly avait promis des rapports réguliers avec la presse, mais cette même presse le constate plus de trois mois plus tard, pour l'instant, ces rapports sont souvent frustrants. Des confrères qui ont couvert sa rencontre avec des innovateurs à Paris se sont plaints du manque de temps pour échanger avec eux. La plupart des journalistes suivant cette rubrique ne découvrant pas la matière, il est difficile de ne pas comparer, et forcément...
Autre exemple, des visites parfois extrêmement basiques ne sont pas ouvertes à la presse, une façon de procéder qui se marie mal avec la promesse de transparence et d'ouverture de Florence Parly, en juin. Dernière en date, une visite à la marine.
La moindre annonce fait l'objet de tant de validations qu'elles arrivent souvent après la guerre médiatique. Ou parfois, la presse a du mal à ne pas constater des décalages d'annonces à des moments privilégiés. Exemple, la publication d'un rapport sur la condition militaire, un vendredi soir, le meilleur moment pour qu'il passe inaperçu.
Parfois, il devient même compliqué de suivre l'actualité stratégique, comme il y a quelques jours, quand Florence Parly présentait la revue stratégique à l'Elysée à la presse... mais que la presse était bloquée par un problème de transmission de consignes entre police et gendarmerie. Le président de l'AJD s'en est ému. Pour une fois, le ministère n'y était pour rien.

Mes infops et photos sur le twitter @defense137.