Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

mercredi 13 septembre 2017

Plus d'affrétés que de possédés

Déjà sensible dès ce weekend, la tendance se confirme : la France n'a pas assez d'avions de transport
en interne et doit faire appel au privé et à nos alliés. Dis plus clairement encore, la passerelle aérienne des derniers jours est donc surtout le fait de moyens qui ne nous appartiennent pas : par chance, les compagnies aériennes ont joué le jeu (elles ne l'auraient pas fait sur une crise nucléaire, cf Fukushima) et nos alliés aussi.
Sur le papier, la France possède pourtant 11 Atlas, 14 C-130, une vingtaine de C-160 et 26 Casa, soit environ 70 appareils tactiques, auxquels s'ajoutent cinq Airbus (A310, A340) pour les relèves.
Or, jusqu'à maintenant, la France a mobilisé un A340 (vendredi), un A310 (dimanche), ainsi qu'un Casa de Guyane (dès lundi 4) et un autre venu de France. Auquel s'ajoute un Atlas parti ce samedi matin, et qui reste sur place.
En contrepartie, il a fallu affréter deux An-124 et un Il-76 pour transporter des groupes électrogènes et du fret humanitaire. En local, la préfecture a réquisitionné deux ATR et deux Twin Otter (et des hélicoptères privés ont aussi été mobilisés). Airbus a offert un A350 WB pour transporter du fret et des équipes médicales, parti cet après-midi. Au retour, il ramènera des touristes des Antilles. Rappelons, au passage, que l'Etat a aussi accepté que des compagnies aériennes (Corsair, Air Antilles) transporte des rations en début de crise (1).
Enfin c'est le cas depuis 24h, la France a aussi demandé à ses alliés des rotations de C-17 : deux viennent d'être réalisées en 24h. D'autres devraient suivre.
Pas besoin d'avoir fait de grandes études pour le constater : les moyens manquent, alors que la situation des Antilles n'a rien d'exceptionnel (le risque des ouragans va de surcroît croître dans les années à venir), au vu du volume de populations concernées, malgré l'ampleur bien réelle des dégâts.
Pourtant, les moyens manquent, et depuis des années. Là aussi, il vous suffira de taper "aéromobilité" et "rapport" dans le cadre d'un moteur de recherche, et vous découvrirez des rapports parlementaires, mais aussi des articles de blogs, de presse spécialisée. Je le recommande vivement à ceux qui découvriraient les affaires de défense : c'est très parlant et tout ce qui est écrit s'est réalisé depuis.
Bref, la situation actuelle n'a rien de neuf. La France loue des Antonv depuis un quart de siècle (ah si on les avait achetés, ils seraient rentabilisés..., ou si une ESSD française l'avait fait, elle serait riche). Seulement, la situation ne va pas s'améliorer. Les livraison d'Atlas s'interrompent pour plusieurs années, et les retraits de Transall continuent. Les C-130 seront out du fait du programme de rétrofit et de leur réorientation vers les forces spéciales. Comment dire, donc : la réduction temporaire de capacités va encore augmenter.
Bref, côté pont aérien, il vaudra mieux, très vite, en parler entre européens, ou mettre des euros sur la table (entre autres urgences).

Mes infops et photos sur le twitter @defense137.

(1) on peut donc s'interroger : que restera-t-il en cas d'évacuation de ressortissants en Afrique par exemple ?