Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

jeudi 13 juillet 2017

Toi aussi économises 850 MEUR (voire plus)

Sauf gros revirement, les armées vont se "faire b..." de 850 MEUR (au moinsss) comme leur CEMA
l'aurait dit hier aux députés hier, comme l'affirme mon camarade Vincent Lamigeon.
Dans une démarche constructive (1), aidons donc à trouver quelques parties de cette somme.
Le mindef voulait mettre en place une marque défense au montant estimé entre 1,6 et 4,1 MEUR. Il devrait donc faire sans dans ces temps de disette. D'autant plus que le slogan a déjà été trouvé par le CEMA, face aux députés (remontez de quelques lignes).
En matière de communication, on peut aussi trouver des voies d'optimisation dans la com multicanal des armées, éviter de tuer des arbres pour imprimer des magazines internes là où il est possible de diffuser sur internet, éviter que trois équipes de com' différentes des armées couvrent le même évènement là où une seule devrait pouvoir faire le même travail, etc. Certes, ca coûte pas des milliards, mais ca coûte quand même.
Il était sensé créer des économies, rassemblons bien la ministre avec le reste de son ministère (c'est comme cela qu'on fait à Bercy), et rendons l'hôtel de Brienne à l'histoire. Economie difficile à estimer, car des travaux d'autonomie ont déjà été faits à Brienne (cuve à pétrole, mais ca peut resservir en cas de guerre) et peinture et travaux d'intérieur au Balargone. A l'arrivée de Sylvie Goulard, en effet, les commissaires qui avaient investi l'espace du ministre ont dû déguerpir, et les peintres ont livré une guerre éclair contre les murs. Il faut rappeler que ces lieux ont été conçus pour accueillir le cabinet, mais aussi héberger le (la) ministre.
En croisière, la manoeuvre sera vertueuse. En outre, on économise les gendarmes dédiés à la sécurisation de Brienne.
Avec tous les panneaux extérieurs du Balargone qui tombent, il est possible d'interroger le prestataire. La DAJ pourrait en profiter pour obtenir un rabais sur le loyer d'utilisation des lieux.
Le président l'avait dit à Gao, la France resterait au Sahel le temps qu'il faudra, mais comme l'argent n'est pas versé pour cette opex -décidée par le politique, pas par les militaires- comme pour les autres, arrêtons ces postes dispendieux (les militaires ont trop de confort en opex, c'est connu). Les opex surcoûtent environ 100 MEUR par mois, arrêtons-les dès le mois prochain : 500 MEUR d'économisées. Evidemment, c'est bien plus compliqué que cela, mais peu importe, on l'a bien compris, le temps est aux simplifications simplistes.
Idem pour Sentinelle, qui n'a pas généré complètement la dissuasion attendue face au terrorisme, avec trois attentats dans des zones touristiques (deux aux Champs, un au Louvre) couvertes par le dispositif. En plus, les militaires pourront à nouveau s'entraîner -sans trop coûter d'argent, hein- : par mesure d'économie, ralentissons les livraisons de HK416 (pas grave, seul l'acier des canons est... fabriqué en France). Evitons de changer les gilet pare-balles : le modèle allégé, ca sert à rien, et comme disait l'adjudant K, après tout, il suffit d'être souple, félin et manoeuvrier pour passer entre les balles comme le gars de la télé avec les lunettes profilées.
Tant qu'à traquer les dépenses, passons-nous aussi de ce défilé du 14 juillet. Ah non, ce ne serait pas bon pour la visiblité des armées, le fameux "lien armée-nation", l'aura diplomatique de la France, la cohésion gouvernementale, les audiences de chaînes télé ? Mais est-ce au budget de la défense de payer pour tout cela ?

(1) lectrice, lecteur fidèle depuis 2009, tu ne seras pas déconcerté par ce post. Lectrice, lecteur plus récent, voire d'il y a seulement cinq minutes, comprends que ce post rempli d'éléments factuels contient aussi du second dégré. C'est dommageable pour la crédibilité du tout, j'en conviens, mais parfois, il faut prendre les têtes dures par la main.

Mes infops et photos sur le twitter @defense137.