Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

vendredi 2 août 2013

LPM : tous ceux qui perdent

La LPM avait préparé le terrain, mais le document recèle quelques vraies surprises sur les coupes opérées
par l'administration Le Drian. D'abord, la plupart des programmes neufs sont rabiotés, et les matériels anciens devront, en conséquence, durer encore plus longtemps.

Si l'on en croit une infographie présentant l'instantané de l'armée française en 2020, les forces aériennes compteront encore les 14 tankers (à l'âge canonique de 56 ans !), et seulement deux MRTT, un programme qui ne sera lancé qu'en 2014, finalement... Pour la chasse, le ratio a évolué encore, avec un volume qui sera ponctuellement plafonné à 215 engins, très loins du parc commun de 300 chasseurs du précédent LBDSN. La marine disposera alors de 40 jets (soit cinq de plus qu'annoncé).
Seulement 13 A400M seront livrés, portant la flotte à 15. Ce qui confirme bien que seulement deux engins seront livrés cette année, comme ce blog l'avait prévu, au lieu de trois.
On s'en doutait, mais la LPM conforte aussi la modernisation des Mirage 2000-5 et 2000D (six livrés sur la programmation), pour compenser la moindre livraison de Rafale neufs (seulement 26 nouveaux d'ici 2019, à peine plus qu'un escadron).
Les Tigre et les Caïman sont aussi fragilisés, et la LPM laisse planer de très gros doutes sur la cible finale réelle de ces programmes. La cible évoquée de 115 HM comprend en effet 33 Cougar et Caracal, ce qui laisse la place à seulement 82 Caïman (à l'origine, c'était 133...), une fois les vieux Puma ferraillés.
En outre, on apprend que les Tigre HAP seront transformés en HAD, mais on ne sait pas combien. Surtout si la France refile comme annoncé ici des HAP d'occasion à la Malaisie.
Il y aura aussi moins d'ATL2 de modernisés (15) que prévu.
Certains programmes ne sont même évoqués, comme l'hélicoptère interarmées léger (HIL), alors même que les limites des Gazelle ont été encore récemment soulignées par la mort d'un de ses pilotes, et par le rapport parlementaire sur Serval, co-écrit par Christophe Guilloteau et Philippe Nauche.
Tous les programme Terre ont aussi du plomb dans l'aile. Le Caesar dit adieu à sa deuxième tranche. Comme ce blog l'a évoqué, la cible du Félin est définitivement revue, à 18.552 équpements. Et de fait, avec elle, le nombre de régiments.
La LPM n'évoque pas du tout ces restructurations à venir, si ce n'est à travers un paragraphe un peu lapidaire qui rappelle que l'effort portera essentiellement sur les forces non déployables.

Depuis le temps qu'on est parlait, le remplacement du FAMAS sera opéré dans cette LPM, pour une base de 90.000 armes, ce qui semble assez peu pour équiper la FOT -même très rabiotée-, les unités de protections (fusiliers marins et commandos de l'air).  21.340 doivent être livrés d'ici 2019 : le modèle sera vraisemblablement choisi entre le HK416 et le SCAR (déjà en service dans les unités spécialisées).