Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

vendredi 21 septembre 2012

Ils savaient, ils n'ont rien fait

L'amphi Foch de l'école militaire était plein hier, travées comprises, pour découvrir le documentaire que la jeune historienne Virginie Linhart consacre à un sujet qui n'est pas neuf, mais qui n'avait pas encore été traité en images. Les Alliés savaient que les Nazis massacraient en masse des juifs européens, mais ils n'ont rien fait.
Prise d'émotion par son sujet, la réalisatrice lit un texte bref devant des enfants de déportés, des petits-enfants de déportés, des déportés. Simone Veil est là.
Le documentaire commence sur la découverte des camps en avril 1945, le 24, à Bergen-Belsen. Puis c'est le flashback sur le discours d'Hitler au Reichstag, évoquant le 30 janvier... 1939 l'extermination des juifs en Europe. 13 millions de juifs habitent en Europe, rappellent la voix off.
Sur les brisées de Barabarosa, 3.000 Einsatgruppen commencent l'extermination systématique des juifs à l'Est. 30.000 juifs sont exterminés à Kiev : on leur a demandé par affichage de venir à un point de regroupement le 21 août, les Einsatgruppen ont fait le reste.
Dans la Pologne d'alors, déjà habitée par des relents d'antisémitisme, des hommes se lèvent. Le résistant Yan Karski -qui n'est pas juif- est envoyé à Londres témoigner de ce qu'il a vu dans le ghetto de Varsovie. Mais Anthony Eden, qui le reçoit, bloque un rendez-vous à Churchill. Bien plus tard, Karski rencontrera ce qu'il a vu à Roosevelt. Sans plus d'effet.
Les premiers articles de presse sur l'extermination des juifs sont pourtant parus très tôt : le 25 juin 1942, le Daily Telegraph de Londres l'explique en toutes lettres : 700.000 juifs tués en Pologne.
Aux Etats-Unis, la communauté juive donne même des fonds pour équiper l'armée rouge ! Mais on le sait, cela ne sauvera pas les juifs du ghetto de Varsovie. Ni ceux de Hongrie. Déportés en masse. Ceux de Roumanie, que les SS cherchent à commercialiser, n'ont pas "trouvé preneur".
La France sait, très tôt aussi quel traitement est réservé aux juifs. Un original du BCRA, en date du 1er août 1942 est projeté à l'écran : il évoque la livraison aux Allemands de 10.000 juifs capturés en zone non occupée.
Très officiellement, les 11 pays alliés condamnent publiquement l'extermination des juifs d'Europe le 17 décembre... 1942. A cette date, on estime que 2.600.000 juifs sont déjà morts.
Personne ne voudra endosser le risque que des bombardements sur Auschwitz puissent tuer des juifs : les alliés savent déjà précisément ce qui s'y passe. Auschwitz ne sera jamais inquiété : les plus proches bombes tomberont à 8 km de là, sur d'autres objectifs.
Le quota de visas, pour accueillir des réfugiés juifs aux Etats-Unis ou en Palestine ne sera jamais atteint.
Toutes ces réalités, assénées par la voix de Jeanne Balibar sont incompréhensibles, 70 ans après.
Ce travail de mémoire utile sera diffusé, une fois n'est pas coutume, très tard (23h10), le 29 octobre, sur France 3.
Il mériterait d'être plus largement diffusé dans les écoles, et là où sont formés tous ceux qui seront appelés, un jour, à tenir une fonction publique.