Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

mardi 11 septembre 2012

A Brest, quelques absents (billet)

Le rideau est tombé sur le conclave de rentrée de la défense. Mais bien des présents sont restés sur leur faim. Seule la présentation dynamique, la visite de la FREMM et quelques interventions ont fait remonter le pouls. Pour le reste, beaucoup de propos convenus, alors même que le principe de Chatam House est présenté comme le catalyseur qui facilite les échanges et stimule la réflexion. Il n'en a rien été. Pire, l'interactivité -envoyer ses questions par SMS et internet- semble avoir eu l'effet inverse qu'escompté, en filtrant la spontanéité de l'oral.
Bref, si bien des universitaires ont pu découvrir les charmes de Brest, les atouts de la zone, le bilan réel de Brest restera assez faible. Tout au plus, industriels et militaires ont mis une tête sur l'homme qui écrira le livre blanc, et qui s'est spontanément présenté à l'assistance.
Les UED n'auront pas été perdues pour tout le monde. Certains jeunes élus ont pu gagner du temps mais la participation des parlementaires m'a semblé plutôt faible : 32 députés, sur les 69 que compte la commission de défense (et un de la commission des finances), et seulement 15 sénateurs. Une année de Livre Blanc, et à quelques semaines du vote du budget. Même dans des cercles spécialisés, l'attention n'est donc pas vraiment totale, les futurs restructurés apprécieront.
Et, comme me l'a justement fait remarquer un participant, aucun représentant de Bercy !
Pour l'anecdote, la CFDT a tracté ce matin à l'entrée du lieu où se terminaient les UED le document évoqué par ce blog ce weekend. Leurs représentants avaient été reçus, hier, par le ministre.
Au final, et pour en avoir discuté avec plusieurs interlocuteurs, il semblerait plus sage, à l'avenir, de parler du présent, plutôt que d'imaginer le futur du futur, un sujet qui présente le défaut intangible de raviver les stériles guerres de boutons : la seule vraie guerre probable sur lequel je finirai par commettre un livre.
A contrario, on rappellera l'utile colloque organisé l'an dernier sur les opérations extérieures (1). Car, par delà toutes les digressions sur la pensée stratégique et la défense européenne qui sont devenus le fond de commerce de colloque sans qu'on puisse toucher l'une comme l'autre, un bref rappel du coeur de métier -l'engagement opérationnel- mériterait aussi quelques efforts de rayonnement.

(1) organisé par le précédent mindef, il semble avoir disparu des écrans radars, alors que l'activité opérationnelle des armées permet sans aucune difficulté d'aborder chaque année les retex et engagements de l'année, sur le territoire national et en opex.